CONTACT

Savoir choisir ses batailles… et ses plateformes

Alexandra Hamel

Alexandra Hamel

*Cet article correspond à la 5e étape de notre dossier « Comment démarrer une entreprise en ligne? »

Il existe plusieurs logiciels qui proposent des plateformes d’achat en ligne à différents prix et qui répondent à des besoins variés. Shopify, Woocommerce, Oracle Netsuite, Bigcommerce, Squarespace, Square Online ou encore Wix (pour ne nommer que ceux-ci) offrent tous des forfaits et solutions intéressantes. Certaines plateformes de création de sites (appelées CMS) permettent même de monter une boutique en ligne sans connaissances particulières en programmation ou en design et à relativement peu de frais. D’autres offrent des solutions clés en main promettant une plateforme performante et adaptée à vos besoins et proposent également des services complémentaires indispensables, tels que l’hébergement, la certification SSL et autres sous un même toit pour un montant forfaitaire payable par mois + un pourcentage des ventes. Avant de choisir l’une ou l’autre des options, assurez-vous que l’objectif de votre site Web soit clair et que toutes les actions convergent en ce sens. Cela évitera la confusion des internautes et aidera également les intelligences artificielles derrière les moteurs de recherche à comprendre ce que vous faites et à favoriser un meilleur référencement organique. 

Si vous êtes sérieux dans votre démarche et désirez monter un véritable business, on vous recommande de retenir les services d’une agence ou d’un professionnel qui a de bonnes connaissances de la plateforme choisie et de ses possibilités. Ils sauront vous conseiller. Toutes les plateformes proposent une multitude de différents gabarits dans différents styles. Il y a en a pour tous les goûts. Vérifiez que l’agence ou le professionnel retenu est spécialisé en e-commerce et qu’elle/il peut vous suivre avec des services après la mise en ligne afin de vous proposer des solutions adaptables au fil du temps et pérennes.

Il est important d’avoir une idée de ce que vous pensez utiliser comme outils de filtration (filtres de recherche, catégories de produits), de savoir comment vous souhaitez trier vos collections et de connaître les fonctions de base que vous voulez mettre en place dès le départ. Votre site doit-il être multilingue ? Voulez-vous ajouter de nouvelles collections à chaque saison ? Souhaitez-vous ajouter des pop-ups pour l’inscription à l’infolettre et pour partager des codes promotionnels ? Ou encore, voulez-vous intégrer un «chatbot» pour échanger «live» avec vos consommateurs? Gardez également en tête les éléments que vous souhaitez ajouter dans une prochaine phase du projet afin de choisir le bon gabarit dès le départ et d’éviter d’avoir à refaire entièrement le site dès que votre projet devient un peu plus complexe. 

Dernier élément, néanmoins très important: assurez-vous que votre site soit compatible en version mobile. Aujourd’hui, c’est près de 50% de la navigation sur le Web qui se fait à partir d’un appareil intelligent ou d’une tablette ! Et ce pourcentage peut être nettement plus élevé en fonction de la démographie de votre bassin de visiteurs et de votre type de services. Vous devrez peut-être épurer un peu votre page d’accueil et ne garder que l’essentiel afin d’éviter que vos visiteurs ne déroulent sans fin. En navigation mobile, l’expérience utilisateur (UX) prime.

N’oubliez pas ces à-côtés:

Vous devez également héberger votre site Internet quelque part. Si vous travaillez avec un fournisseur de services pour la mise en place de votre plateforme transactionnelle, vous pourrez certainement passer par lui. Notez qu’il est également important de vous prémunir d’un certificat SSL pour assurer la sécurité des données confidentielles liées au paiement par vos clients sur votre plateforme transactionnelle. Vous devez également réfléchir à la manière dont vous désirez que les clients communiquent avec vous. Assurez-vous de lier une adresse courriel ou un formulaire à votre site. Vous pouvez créer une adresse personnalisée avec Outlook 365 par exemple. Une adresse contenant votre nom d’entreprise (ex.: bob@chocolatartisan.com) fait plus pro qu’une adresse Gmail/Hotmail. 

Si vous vendez des services, vous souhaiterez peut-être lier votre calendrier de disponibilités et permettre ainsi à vos clients de planifier une rencontre avec vous en ligne à l’aide d’un plugin comme CalendlyAcuity ou encore Go rendez-vous

Étape 6: Le contenu est ROI

Alexandra Hamel

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *