CONTACT

5 conseils pour des portraits réussis

Claudia Morin-Arbour

Claudia Morin-Arbour

Comprendre la lumière

La lumière est au photographe ce que la peinture est au peintre… Il faut la comprendre un minimum pour réussir à faire de belles images. La base de la base est d’éviter d’avoir des ombres trop intenses et une lumière direct (de face).

Les journées ensoleillées, on évite de prendre des photos quand le soleil est au plus haut et qu’il crée des bonnes cernes d’ombres sous les yeux (entre 11h et 14h = à éviter!). Tu peux faire ton portrait à l’ombre ou attendre que le soleil descende un peu et soit plus doux.

Les journées nuageuses… On adore ça! Ça fait un beau voile pour la lumière et c’est plus avantageux pour les traits du visage.

Sinon, le reste du temps, on essaie de mettre notre sujet avec une lumière à 45 degrés, ou backlight… Mais on évite de mettre notre lumière directement de face, ça fait « flat », pis ça… On aime pas trop.

Golden hour ; Le soleil couchant était derrière le sujet.

Le cadrage et la composition

La règle des tiers… Tu as peut-être déjà entendu ça?
En gros, on sépare l’image en 3 autant à la verticale qu’à l’horizontale. Et là où les lignes se croisent… Appelons ça des «points forts». 

Il est intéressant de mettre notre sujet sur l’une des lignes verticales et notre horizon sur l’une des lignes horizontales. Pour avoir un ratio 2 pour 1. Décentrer le sujet… S’amuser avec les lignes. Et, une fois que l’on maîtrise bien les règles, ne pas hésiter à les enfreindre (mais en faisant des choix conscients).

Penser au fond / décor

La dernière chose que tu veux, c’est avoir la parfaite expression/émotion, mais que la photo soit gâchée parce qu’un poteau sort de derrière la tête de ton sujet. Alors prends connaissance de l’arrière plan avant de cliquer!

Un bac de recyclage, un poteau, une lampe, un fond trop coloré, un arbre, etc.

Évite de cadrer ton image avec des éléments perturbants qui pourraient voler la vedette à ton sujet (la personne que tu photographies, son expression, son regard, etc.) … Sinon, fais en sorte que ces éléments fassent partie intégrante de ton image.

Les réglages

Si tu as un appareil photo : et que tu es capable d’utiliser le mode manuel, tant mieux! Sinon, il devrait y avoir quelques modes automatiques. Je te suggère de choisir « portrait ». (souvent représenté par une silhouette). La caméra va gérer les réglages en fonction de la lumière ambiante et avoir comme objectif de mettre le fond plus flou que le sujet.

On fait la mise au point sur les yeux si la personne nous regarde. Toujours.

Si tu as un cellulaire : je déconseille la fonction portrait des cellulaires intelligents. Pourquoi? Parce qu’elle crée un effet « fond flou »… Mais c’est, à mon goût personnel, toujours raté. On voit la mauvaise découpe et l’effet d’un flou non naturel. Je te suggère plutôt d’éloigner ton sujet du fond (pour avoir un flou naturel) ou de choisir un décor qui est harmonieux avec ton sujet.

Raconte quelque chose

Pour capter quelque chose de l’autre, il faut créer un moment. 

Un faux sourire paraît toujours en photo… Alors provoque-le!

Parle avec la personne que tu photographies, demande-lui ce qu’elle veut mettre de l’avant: sa douceur, sa ténacité, sa fierté, qu’elle est chaleureuse, qu’elle est combative? C’est quoi le message?

Et selon ce que l’on veut raconter… C’est là que tous les conseils précédents seront utilisés pour que ce message soit clair.

Ensuite, faut profiter du moment et tenter de capter l’authenticité de la personne qui est devant nous.

Source photos : Claudia Morin-Arbour

Claudia Morin-Arbour

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *